Skip to main content

histoire

Plus que 140 ans de succès des marques

De balais en laine jusqu’à ameublement complet des espaces publics

Lisez ici comment l’histoire de succès de SCHNEEWEISS AG interior et ses co-entreprises en Allemagne et en Autriche commençait. Trois petits entreprises artisanales ont écrit leur chroniques individuelles - chacune pour soi : Erich et Herbert Hiller ont commencé à fabriquer des balaises en laine, Johann Braun a produit des articles en bois et des articles ménagers et Eduard Rosenkranz s’est spécialisé sur la production des articles en cuir. Aujourd’hui, le groupe est un expert en ameublement complet des espaces publics – en Europe et au-delà. Rejoignez-nous dans un voyage dans le temps et découvrez les débuts !

1873 | année de fondation de rosconi

La famille Rosenkranz fonde la tannerie et maroquinerie « Eduard Rosenkranz & Cie. » dans l’actuel arrondissement de Limburg-Weilburg.

La maroquinerie « Eduard Rosenkranz & Cie. », autour 1912 | © Fotosammlung des Geschichtsvereins Weilburg e.V., Album August Reeh, Nr. 65

La maroquinerie « Eduard Rosenkranz & Cie. », autour 1912 | © Fotosammlung des Geschichtsvereins Weilburg e.V., Album August Reeh, Nr. 65

1921 | BRAUN Lockenhaus : les débuts

En 1921, Kommerzialrat Johann Braun a crée une « fabrique d'objets en bois de divers types tels que des moulins à grains, des meubles de jardin et du matériel pour la maison et la cuisine » au pied du château de Lockenhaus.

BRAUN Lockenhaus | carte postale | © Industriedokumentation schlot.at (www.schlot.at)

BRAUN Lockenhaus | carte postale | © Industriedokumentation schlot.at (www.schlot.at)

1936 | les pierres angulaires de la société Hiller sont posées

Les frères Erich et Herbert Hiller fondent une entreprise artisanale pour la fabrication d'objets en bois tourné et de balais en laine à Kippenheim, Bade-Wurtemberg.

Fondation de la société Hiller

Erich et Herbert Hiller fondent une entreprise artisanale. À l'origine on spécialise dans la fabrication d'objets en bois tourné et de balais en laine.

Les années 1950

Hiller Objektmöbel

Après la Seconde Guerre mondiale, presque toutes les réserves de bois sont épuisées. Hiller cherche une nouvelle activité et fabrique à partir des chutes de hêtre et du vernis en résine synthétique, avec lesquels il produisait des articles ménagers avant la guerre, des tables de brasserie lavables et les chaises assorties, qui se vendent très bien dans les restaurants. Dès 1950, la société prend le nom de Stuhl- und Tischfabrik (manufacture de chaises et de tables) ; en 1957, Hiller ne vend plus que des meubles. Année après année, l’entreprise affiche une croissance qui se reflète dans l’extension du site de production et la modernisation de la fabrication. Dans les années 1950, il faut faire face à la pression accrue de la concurrence venue des pays à bas salaires. Avec sa propre scie alternative à cadre, l’entreprise devient indépendante des scieries ; une serrurerie permet la production de chaises en tubes d’acier, qui démarre en 1961.

Hiller se concentre entièrement sur les chaises et les tables
Erich et Herbert Hiller | septembre 1955
Investissement dans une scie dans les années 1950

Les années 1960

Hiller Objektmöbel

Erich Hiller, qui dirige l’entreprise seul depuis 1960 suite au décès de son frère, conçoit la première table pliante et fait entrer les chaises empilables en bois dans les salons. Les débouchés sont d’abord régionaux, puis s’étendent rapidement, et exactement 28 ans après la création de l’entreprise, le chiffre d’affaires dépasse le seuil du million de deutsche marks.

rosconi

Dans les années 1960, rosconi se spécialise dans le métal et l’inox. Elle jette les bases pour acquérir d’autres compétences sur les matériaux et la création méthodique d’un portefeuille de produits premium constitué de vestiaires, articles pour les salons fumeurs et les espaces d’accueil. En font notamment partie les portemanteaux et portants, patères, récipients, parois amovibles et cloisons, mais aussi les systèmes de fléchage et panneaux d’information. Au cours des décennies suivantes, la technologie moderne est associée avec succès au savoir-faire artisanal et à la précision.

Hiller : vue aérienne autour 1970

Hiller : vue aérienne autour 1970

Les années 1970

Hiller Objektmöbel

En 1975, Rolf Hiller reprend l’entreprise de ses parents. Avec la ferrure pour table pliante « DeltaStat », toujours utilisée pour la table « delta 105 », et le cadre en bois stratifié flexible « GenioFlex », il conçoit ensuite deux éléments techniques essentiels que l’entreprise fait protéger par des brevets. Équipé de « GenioFlex », le siège « elena » conçu dans les années 1980 devient un classique dans le monde entier.

BRAUN Lockenhaus

En 1975, BRAUN Lockenhaus change de cap : l’entreprise s’adapte aux évolutions du marché et passe à la fabrication de sièges et tables en bois massif, bois cintré, bois stratifié et tube d’acier. BRAUN Lockenhaus devient ainsi une des rares entreprises en Autriche qui se spécialise à grande échelle dans l’artisanat ancien du cintrage de bois.

La société Hiller au début des années 1970

La société Hiller au début des années 1970

Les années 1980

Hiller Objektmöbel

En 1986, le bâtiment administratif de l’entreprise Hiller est détruit par un incendie. Mais Rolf Hiller tire parti de cette catastrophe pour recommencer à zéro et informatiser complètement la partie administrative.

 

Les années 1990

Hiller Objektmöbel

En 1990, Hiller réalise un chiffre d’affaires de 24 millions de deutsche marks avec 142 salariés. La production annuelle s’élève à 35 000 tables et 120 000 chaises.

L’installation en 1994 d’une cabine de peinture à recyclage est considérée dans la branche comme un investissement exceptionnel. Elle recycle le brouillard de pulvérisation, abondant et en principe éliminé, pour le réutiliser. Huit ans plus tard, l’entreprise prend de nouveau de l’avance grâce à une technique innovante et augmente son degré d’intégration : les cutters pour tissu coupent les lés utilisés pour le rembourrage de manière si efficace qu’il n’y a quasiment pas de chute.

[Translate to Französisch:] Stoffcutter

Technologie innovante: les machines coupent le tissu utilisé pour le rembourrage si efficacement que pratiquement aucun déchet n'est produit.

Les années 2000 | Création d’un groupe européen de meubles

2002

Rolf Hiller vend 60 pour cent des parts de l’entreprise et se retire de la partie opérationnelle. Mais la succession est prévue : Rolf Hiller pose les jalons de l’entreprise avec les gérants d’un groupe d’investisseurs suisse.

2004

Jürgen Dreher reprend la direction.

2005

Le groupe Hiller est créé : le rachat du fabricant de meubles autrichien BRAUN Lockenhaus constitue la première étape de la création d’un groupe européen de meubles et de conquête de nouveaux segments du marché. Jochen Joachims reprend la gérance de la société BRAUN Lockenhaus GmbH.

2006

Après quatre ans d’appartenance au groupe d’investisseurs suisse, le gérant Jürgen Dreher et le fondé de pouvoir Alexander Allgaier achètent 62 pour cent des parts de l’entreprise. Le groupe Hiller devient de nouveau une entreprise gérée par ses propriétaires.

2008

Hiller intègre son service développement dans le bureau de design et de conception atelier schneeweiss, géré comme une filiale. La même année, le millionième exemplaire du classique des chaises en bois « elena » est vendu.

2009

Le groupe Hiller reprend les activités de la manufacture d’inox et de métal rosconi. Avec ce rachat, le groupe passe à quelque 265 salariés et un chiffre d’affaires annuel de 40 millions d’euros.

La même année, widra logistik GmbH, la société de transport du groupe, est créée.

Château de Schmieheim

Le château de Schmieheim, construit autour de 1604, le siège de la société SCHNEEWEISS AG interior

Les années 2010 | SCHNEEWEISS AG a le vent en poupe

2010

Le groupe Hiller devient la société SCHNEEWEISS AG interior, et installe son siège dans le château de Schmieheim vieux de 400 ans. La création de la société anonyme a pour objectif de positionner les différentes marques de manière claire et égalitaire. Alexander Allgaier et Jürgen Dreher forment le directoire. Ils reprennent toutes les parts à l’automne 2011 ; Jürgen Dreher devient associé majoritaire et président du directoire. La société SCHNEEWEISS AG n’est pas cotée en bourse.

2014

Pour renforcer la marque traditionnelle de l’Ortenau au niveau national et la développer au niveau international, le siège de la société rosconi est transféré de Weilburg à Kippenheim. rosconi y trouve le contexte dont l’entreprise a besoin pour fabriquer des produits haut de gamme en Allemagne. Le regroupement des compétences du laboratoire d’idées, de la manufacture et de la logistique renforce les synergies sur place et fait de rosconi un expert incontestable de l’aménagement dans le cadre de concepts architecturaux globaux.

En 2014, les entreprises de la société SCHNEEWEISS AG produisent quelque 250 000 chaises et 40 000 tables en Allemagne, environ 60 000 chaises et 8 000 tables en Autriche ; 250 salariés réalisent un chiffre d’affaires annuel d’environ 50,5 millions d’euros. L’export représente 36,5 %.

2015

Alexander Gut, jusqu’alors fondé de pouvoir de rosconi GmbH est nommé gérant de l’entreprise. Il prend donc la relève de Jürgen Dreher et Alexander Allgaier à la gérance de rosconi.

2017

Seulement un an et demi plus tard, Gut rejoint aussi la direction de la société Hiller Objektmöbel GmbH et vient en renfort du management de Jürgen Dreher et Alexander Allgaier.

2018

Alexander Allgaier se retire de la gérance de Hiller Objektmöbel GmbH et crée la société ALS GmbH Accounting – Logistik - System. Les compétences clés de l’entreprise sont les services liés aux finances et au personnel, à l’informatique et à la logistique, principalement pour la société SCHNEEWEISS AG.

Vue aérienne de la société Hiller à Kippenheim
Vue aérienne de la société BRAUN à Lockenhaus, Autriche

Les années 2020 | Les jalons d’une orientation pérenne sont posés

SCHNEEWEISS AG interior investit dans un nouveau bâtiment à Kippenheim. Avec son centre d’innovation et de compétences, le groupe d’entreprises se positionne sur le site de l’Ortenau et poursuit avec cohérence sa route tournée vers l’avenir et l’innovation.

Le centre d'innovation et de compétences de la société SCHNEEWEISS AG

Le centre d'innovation et de compétences de la société SCHNEEWEISS AG à Kippenheim. Projet: Jürgen Dreher & Keienburg Architekten